Anika Lalonde

Anika’s work explores the notion of walking as a meditative experience, relying on her feet as her primary mode of transportation. She challenges conventional means of spatial documentation, using cell phones as an extension to her corporal body. As she depict her surroundings, the viewer is invited to rediscover familiar spaces of the Ottawa region anew. 

Le travail d’Anika explore l’idée du flânage en tant qu’expérience méditative, et relie sur ses jambes en tant que mode de transportation primaire. Elle défie les conventions de documentation spatiale, en utilisant son téléphone cellulaire comme une extension de son véhicule corporel. Par la carte qu’elle construit de son environnement, l’audience est alors invitée à poser un regard nouveau sur des espaces familiers de la région d’Ottawa.